Le procès des sorcières de Salem

79837718_o

Note adm:

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

avatar-i-love-japan

29/12/2012:

17h50:

Qui n ‘ a pas entendu parler un jour de cette histoire des sorcières de Salem.

Nous avons trouvé cet article pour vous. 

batiment-portes-19

Article source: andora.pagesperso-orange.fr

SAL10

SALEM (PROCÈS DE)

chaudron Le procès des sorcières de Salem est un épisode fameux de l’histoire coloniale des États-Unis qui entraîna la condamnation et l’exécution de personnes accusées de sorcellerie en 1692 dans le Massachusetts. Généralement analysé comme découlant d’une période de luttes intestines et de paranoïa puritaine, ce procès se solde par l’exécution de 25 personnes et l’emprisonnement d’un bien plus grand nombre. En 1692, à Salem Village (aujourd’hui Danvers et non, contrairement à ce que l’on croit, dans la ville voisine de Salem où le procès se déroula), quelques jeunes filles, notamment Abigail Williams, Ann Putnam et Betty Parris, accusent certains concitoyens de les avoir envoûtées et d’être des sorciers ou des magiciens, alliés de Satan. La communauté, assiégée par les Amérindiens et dépourvue de gouvernement légitime, prête foi aux accusations et condamne les personnes mises en cause à avouer les faits de sorcellerie ou à être pendues. Les accusations s’étendent rapidement. En moins de deux mois, les communautés suivantes sont concernées : Andover, Amesbury, Salisbury, Haverhill, Topsfield, Ipswich, Rowley, Gloucester, Manchester, Malden, Charlestown, Billerica, Beverly, Reading, Woburn, Lynn, Marblehead, et Boston.

Salem2Salem3

           Salem4

Une seule des mises à mort ne s’accomplit pas par pendaison. Giles Corey, un fermier âgé de 80 ans, refuse de se défendre en justice. La loi prévoit dans ce cas l’application d’une forme de torture dénommée peine forte et dure, consistant à empiler une à une de larges pierres sur la poitrine du prévenu, jusqu’à l’écrasement.     

Après trois jours d’atroces douleurs, Corey meurt en persistant dans son refus de se défendre. On a pu croire de manière erronée que Corey refusait de se défendre devant la cour pour éviter la confiscation de ses biens par l’État.

En fait, les confiscations n’étaient pas systématiques et intervenaient le plus souvent avant le procès et la condamnation. On pense maintenant que l’attitude de Corey s’explique par le caractère buté et procédurier du vieil homme, qui se savait condamné d’avance.

Salem5

Les procès en sorcellerie s’achèvent finalement en octobre 1692, les accusés sont progressivement mis en liberté jusqu’au printemps suivant. Officiellement, le gouverneur royal du Massachusetts, Sir William Phips, met un terme à la procédure après l’appel formé par le clergé bostonien mené par Increase Mather. Celui-ci publie un ouvrage qui contient notamment la phrase suivante :« Il apparaît préférable que dix sorcières suspectées puissent être libérées, plutôt qu’une personne innocente soit condamnée.

Salem6

étoiles collier séparation

Bonus en complément , paranormal à la une vous offre ce documentaire.

Le mystère de Salem expliqué par l’ergotamine

Vidéos  reportage Arte ( via  youtube)

En 1976, Linda Caporael écrit un article dans la revue « Science » exposant l’hypothèse selon laquelle la sorcellerie à Salem (1692) serait en réalité dûe à l’ingestion par les victimes de farine de seigle contaminée par l’ergot, un champignon parasite, dont le LSD est un dérivé.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

cropped-184-5f51c_1152x0864.jpg

Publicités

Une réflexion sur “Le procès des sorcières de Salem

  1. L’explication par l’ergotamine comme élément déclencheur de l’affaire des sorcières de Salem se tient : c’est la preuve physique de la source de « l’ensorcellement » !… Mais l’ensemble de l’affaire , qui s’est cependant étendu sur près de 20 communautés distinctes ( et autant d’autorités responsables !) ne peut se réduire à une cause unique !… Il semble que cette chasse hystérique ait débusqué des cultes « païens » infiltrés depuis l’Europe ou les Antilles : le Vaudou et le Sendero étaient solidement implantés, respectivement à Haïti et à Cuba !… C’est en tout cas l’avis d’auteurs de bande dessinée , illustre comme Hugo Pratt : dans « un été indien », il considère que le conflit avec les tribus amérindiennes fut aussi causé par ces délires et que des familles « satanistes » aient participé aux troubles !… Un dossier spécial complète la bd ….
    Associé au dessinateur Ers, Dugomier va encore plus loin, dans sa série bd « les démons d’Alexia » , mélange « magique » de thriller occulte et de conte fantastique , une oeuvre de fiction qui s’appuie sur des faits très réels !… Le premier cycle ( 4 albums ) se termine par un dossier composé par Demaria , sur les « conseils » du professeur Grimonprez !… Ce « Cercle des Clavicules » retrace la « carrière » de la toujours mystérieuse Sarah Perkins , LA sorcière de Salem. Mais également, l’histoire du CRPS ( Cercle de Recherche des Phénomènes de la Surnature ) , installé à Prague depuis 1827 et que les nazis se sont empressés de détruire quand ils occupèrent la Tchécoslovaquie en 1938 !… Mais toujours vivant !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s