Le mystère du codex Gigas

Mis en ligne par Era pour Paranormal à la Une le 26-1-2013 à 20:35

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

Le Codex Gigas (du grec Gigas signifiant « géant ») est le plus grand manuscrit médiéval connu. Il a été écrit au xiiie siècle par des moines bénédictins du monastère de Podlažice en Bohême et se trouve maintenant dans la Bibliothèque nationale de Suède. Deux bibliothécaires sont nécessaires pour le soulever. Il est également connu sous le nom de Bible du Diable en référence à l’enluminure du diable que l’on trouve à la page 2901.

codexgigas

Le Codex Gigas également connu comme  la » Bible du diable », était autrefois considéré comme la huitième merveille du monde. Le livre pèse cent soixante-cinq livres. Un des mystères de la légende du Codex Gigas est de savoir qui l’a écrit. Beaucoup diraient qu’il est impossible qu’un homme aurait pu écrire le texte intégral seul. Pourtant, récemment, une les résultats de l’enquête d’une équipe de chercheurs, parrainée par le National Geographic,   appuient la théorie selon laquelle le Codex est l’œuvre d’un seul homme.

Picture from Codex Gigas

Picture from Codex Gigas (Photo credit: Wikipedia)

Codex Gigas

Codex Gigas (Photo credit: Wikipedia)

Au cours de l’étude du texte du manuscrit, les enquêteurs ont noté que le livre utilise un seul type d’encre,   qui a été faite à partir des nids d’insectes écrasés. Le style et la police de la calligraphie sont uniformes dans tout, ce qui conduit les enquêteurs à croire que le manuscrit est l’œuvre d’un scribe au lieu de plusieurs. Le lettrage du  texte est considéré comme autodidacte, en raison du manque de sophistication. L’équipe a également estimé que le scribe doit avoir été doué, même si il était un amateur, à cause du  portrait du diable. Les experts estiment qu’il a fallu un minimum de 25 à 30 ans  pour  compléter la « Bible du Diable ».

Les pages sont prétendument fabriqués à partir de peaux de 160 ânes. Selon la légende du Codex, ce texte d’une  troublante beauté résultat d’un pacte conclu entre un moine maudit, et le diable.

Codex Gigas (portrait of the devil)

Codex Gigas (portrait of the devil) (Photo credit: Kungliga biblioteket)

Liens externes

  • Codex Gigas – Numérisation intégrale du Codex par la Kungliga biblioteket (Suède).

Sources  : Wikipedia et National Geographic

Publicités

Une réflexion sur “Le mystère du codex Gigas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s