– Un monde au fond d’un puits –

- C'est dans ces montagnes que se trouvent ces ruines -

– C’est dans ces montagnes que se trouvent ces ruines –

Article source:magieindienne.net84.net

Bonjour je m’appelle Pierre et j’ai comme l’ancien webmaster de ce site
habité Besançon jusque dans les années 2000 .Je suis maintenant dans la
région de Nîmes ou, je suis pasteur d’une église évangélique, depuis 6 ans,
j’avais déjà raconté cette histoire a votre ancien webmaster et ami et je
l’avais autoriser a la mettre sur un site, qu’il gérait a cette époque ..

Une entrée sur un autre monde..

- la tour du château de Vaite -

– la tour du château de Vaite –

J’habitais Besançon et depuis un bon moment, j’entendais parler d’un château
en ruine surplombant la jolie vallée du Doubs et de phénomènes bizarres, qui
arrivaient vers une tour en ruine de ce château ..

Certains parlaient de fantômes , d’autres de bruit et de sensations de froid
même en période des grandes chaleurs du mois d’aout .Parfois certains sentaient
également, une forte et curieuse odeur qu’ils n’arrivaient pas a définir et l’un
la disait fort mauvaise et d’autres bizarre mais pas déplaisante ..

Moi qui ait depuis toujours été interressé par les choses paranormales, je décidai
donc de me rendre en cet endroit et pour ce faire me renseignai sur son emplacement
et la façon de l’atteindre car, bien que en passant par la vallée très étroite on
voyait très bien ces ruines surplombant le village de « Laissey », arrivé au dessus
de la montagne on ne comprenait pas très bien comment s’y rendre ..

J’allai donc voir ces ruines et admirer le magnifique et vertigineux panorama
qui se déroulait en bas de la falaise, avec le Doubs qui coule au milieu d’une
vallée très étroite, que surplombe de chaque côté, des nids d’aigles rocheux
d’un côté le château médiéval de « Roulans «  ou, naquit l’amiral Jean de Vienne
et de l’autre ces ruines baptisées « château de Vaîte « et au fond de la vallée
le petit village de Laissey .

Je fis le tour de ces ruines lugubres, entrai dans la tour en ruine et vit
a quelque pas de la un puits couverts, encombré de gravats et noyé dans la
végétation .. Ma sensibilité me fit immédiatement savoir que, ce puits avait
quelque chose de fantastique et dissimulait un genre de mystère ..

Je m’assis donc près de ce puits et attendit avec patience pour voir, si il
se passerait quelque chose , mais rien n’arriva et connaissant désormais
l’endroit, j’y revins souvent, a la tombée de la nuit car c’est la que tous
avaient vu ces phénomènes , en plus nous étions en été et la haut il y faisait
très bon avec, toujours une légère brise et un panorama fantastique ..

A la prochaine pleine lune, je m’y rendis et comme a l’accoutumée attendit
assis,qu’il se passe quelque chose .Le temps passait et seul le frémissement
du vent dans les branches, se faisait entendre . Vers les 23h, je regardais la
pente en dessous du château de Roulans lorsque, je m’aperçus, qu’une sorte de
brume blanchâtre semblait émaner de la forêt, entourant ce château et qu’on
aurait dit que, cette brume qui, n’avait pas sa place par cette chaude nuit
d’été se dirigeait vers l’endroit ou j’étais assis …!

- Les ruines vers ce puit -

– Les ruines vers ce puit –

Je suivis ce brouillard du regard et effectivement il se dirigeait bien vers les
ruines ou ,j’étais assis .On voyait que ce n’était pas une brume ordinaire et on
avait plus l’impression, d’un nuage de fumée , d’un oiseau fait de brume car, on
le voyait avancer et changer de forme, au fur et a mesure; On avait une impression
de grouillements a l’intérieur, de ce nuage mais, il n’y avait aucun bruit.

Très vite, car la distance n’est pas grande , la vallée fut franchie et la nuée
passa près de moi, tourna un peu autour des ruines et vint planer au dessus de
ce puits, dont je vous ai parlé plus haut .. Je continuai a regarder et vit que
petit a petit, ce nuage s’engouffrait a l’intérieur , je m’approchai et je vis
le puits inondé d’une lumière douceâtre et décidait de suivre cette lumière..

Je rentrai donc dans le puits et a ma grande surprise ,les gravats et les ronces
qui encombraient l’entrée ne me génèrent nullement, pour y entrer et je fus très
vite a l’intérieur ..

C’était immense comme un petit monde, il régnait une clarté comme il n’en existe
pas ailleurs au monde , l’herbe était plus que verte , le ciel plus que bleu,un
ruisseau d’eau très pure gazouillait a mes pieds et une voix intérieure me disait :
Prends de cette eau et bois la .! Je bus donc de cette eau, j’étais émerveillé
par les oiseaux de toutes beauté, que je voyais voleter dans cette « grotte « et
enchanté par leur chants dont, je n’avais jamais entendu de semblables .

Le temps passait et je m’endormis dans l’herbe, au bord du ruisseau .Mon sommeil
fut peuplé de rêves magnifiques, ou des nymphes chantaient et dansaient pour mon
plus grand plaisir.. J’étais comme au paradis ..!

Tout a coup je fus réveillé par le bruit d’un chien qui aboyait et je me retrouvai
dans ma voiture ou, je l’avais garé la veille et me rendis compte que, le temps n’avait
pas bougé. J’avais commencé a regarder cette brume vers, 23 heures et il était encore
23h a ma montre ..?

- la vue depuis le château ( le Doubs , le petit village de Laissey - le château de Roulans est invisible mais se situe en haut a droite

– la vue depuis le château ( le Doubs , le petit village de Laissey –
le château de Roulans est invisible mais se situe en haut a droite

J’eus la confirmation de ceci par les personnes qui prenaient l’air de la nuit, devant
une ferme en contrebas, a qui je demandai l’heure, mais me gardai bien de parler de tout
ce qui venait de m’arriver, pour ne pas passer pour un fou ..

Je revins très souvent a cet endroit durant la période ou, j’habitais encore Besançon
mais je n’assistai jamais plus, a ce genre de phénomène .Pourtant je suis sur de ne pas
avoir rêvé , je suis très sobre , jamais d’alcool et je ne prends jamais ni drogue ni
médicaments car je ne me soigne qu’avec des plantes .

Je vous autorise a publier mon histoire sur votre site ..

 – PIERRE F –

gif engrenage

Mise à jour Paranormal à la une, le : 30/11/2013 à : 23h15.

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

– Les portes du diable de Dijon –

- les portes du diable de Daix (21000) - a côté de Dijon source: magieindienne.net84.net

– les portes du diable de Daix (21000) –
a côté de Dijon
source: magieindienne.net84.net

Article source:magieindienne.net84.net/

Je m’appelle  » Christine . J «  . Je viens vous raconter un histoire qui m’est
arrivée , ( je sais pour avoir lu plusieurs de ses chroniques malheureusement 
  pour la plupart introuvables que votre webmaster connait cette région et ces
  portes) . Je vous joint également des photos et un lien sur une vidéo et vous
autorise a publier mon histoire sur votre très bon site de magie amérindienne.

La porte du diable (ou porte de la dame blanche) est située dans la campagne
de l’ouest dijonnais, après Plombières-lès Dijon , sur la commune de Daix.
Elle est sensée être maléfique,des légendes diverses et variées se sont répandues:
si on passe devant en voiture, le moteur s’arrête , apparitions de la dame blanche,
apparitions du diable , disparition de visiteurs .. etc….! La légende veut que si on
entre par une porte et qu’on ressort par la même et non par l’autre, le malheur
s’acharnera sur nous… On peux voir la porte dans cette vidéo sur youtube dont
je vous envoie le lien :

Vidéo youtube

Texte qui accompagne la vidéo : 

« Légende ou fiction ,cette porte au millieu des bois près de dijon était l’Entrée d’un château et on ne sait pourquoi une tête de diable est gravée sur cette entrée ,de plus un souterrain passe en dessous , mais ils aurait été repris par une secte satanique mieux ne vaut pas y rentrer ,on dit que celui qui passera la porte et se trompera de sens mourra ,alors vérité ou légende urbaine ?

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Voila mon histoire ..

Je suis très terre a terre et mon métier , je suis chimiste dans une grande fabrique de
produits chimiques très connue dans la région de Dôle (39) ne me pousse pas vers la
croyance au paranormal ni au merveilleux , j’ai eu une enfance avec des parents qui
détestaient la religion et qui m’ont élevé dans un climat « cartésien » tout ce qu’il y a de
plus rationnel , maintenant j’ai 47 ans et je me rend compte après cette aventure qui
m’est arrivée en compagnie de mon petit ami que ce qu’on appelle rationnel , n’est peut
être pas forcément le reflet de la réalité ..Un soir de Juin 2005 , nous avions comme tous
les Samedis reçus des amis , pour la soirée , le compagnon d’une de nos amies était très
orienté  » métaphysique «  il nous fit toute une série de démonstrations avec un guéridon
qu’il fit tourner, un verre qui, par je ne sais quel prodige se promena sur notre table de
salon répondant , parait – il aux questions que lui posait son manipulateur .

Personnellement, j’étais très impressionnée par ce que je pensais être de la prestidigitation
et par l’habileté de ce jeune homme qui nous faisait ce spectacle de magie gratuit , je pensai
même que plutôt que de ne pas gagner grand chose en pratiquant son métier il aurait pu
gagner de l’or avec ses tours de passe passe si bien fait ( la table avait deviné plusieurs choses
et répondu juste a plusieurs questions que je lui avais posées)…

Terminé les tours de passe passe nous avons continué la soirée autour d’un verre en
parlant de spiritisme , et de phénomènes paranormaux .. C’est la que le jeune ami de
ma copine nous parla de ces portes du diable situées a une trentaine de kms de chez
nous disant : Ha tu ne crois ni aux esprits ni au démon . Vas donc sur le petit sentier
de l’autre côté des portes , un Vendredi soir a minuit et la tu verras , mais prépare toi
a avoir la peur de ta vie et munis toi d’une torche électrique .. Surtout n’oublie pas
qu’il faut impérativement repasser par l’ autre porte pour en sortir..
C’est très important ..Autre conseil si tu vois le chien noir du diable n’aie pas peur de
lui mais ne l’approche pas et surtout évite qu’il ne te touche .. Un peu éméchée je lui
répondis que je ne croyais pas du tout a toutes ces histoires et que pour faire la
démonstration du mal fondé de tout ça nous irions dès le prochain Vendredi si le
temps le permettait (il pleut beaucoup ici) a minuit passer les portes..

chien_noir

Le sentier et le chien : 

Comme convenu mon petit ami et moi primes la route de Plombières les Dijon pour
arriver avant minuit vers ses portes soit disant  hantées que mon compagnon connaissait
très bien car il habite Dijon ..

Nous arrivâmes avec un peu plus d’une demi heure d’avance , l’obscurité n’était pas
encore totale et la nuit était très douce comme presque toutes les nuits de Juin en
Bourgogne..Nous nous étions munis de bonnes torches électrique comme on nous
l’avait dit . Nous avons attendu minuit près de la voiture avant de pénétrer dans ces
portes jolies mais assez impressionnantes par cette nuit d’été ..A minuit sonnantes
nous sommes entrés par la porte de droite et éclairé le chemin ,un sentier étroit montait
en pente douce et nous l’avons suivi sur environ une cinquantaine de mètres , nos yeux
habitués a l’obscurité nous avions pu éteindre nos torches ..Tout a coup un coup de vent
violent se fit ressentir et comme nous n’avions pas prévu d’habits de pluie et pensions a
un orage nous avons fait demi tour ..

Quelle ne fut pas ma surprise , un gros chien noir , les yeux brillants barrait le chemin
et semblait venir vers nous en grognant . Mon ami qui avait un bâton et qui n’a rien
d’un trouillard passa devant et leva son bâton , pendant quelques secondes le chien
lui fit face et bondit vers lui mais la a notre plus grande surprise le chien disparut
dans ce bond et nous l’avons ensuite entendu aboyer derrière nous . Courageux mais
pas téméraires, Nous nous sommes pressés afin de revenir aux portes et d’en sortir
avant que le chien ne revienne vers nous .. Les portes apparaissaient dans la lueur
de nos lampes lorsque nous avons entendu un bruit de cavalcade , nous retournant
nous avons vu le même chien mais cette fois il était comme en feu et suivit par un
« homme » qui lui aussi était en feu.. Nous avons pris nos jambes a notre cou , sortis
par je pense  l’autre  porte , montés dans la voiture et partis la peur au ventre d’avoir
assisté a ce spectacle vraiment plus qu’impressionnant ou régnait en plus une ambiance
indéfinissable ..

 Depuis j’en fait toujours des cauchemars et bien sur ne m’en suis pas vanté c’est
pour cela que je ne vous donne pas mon véritable nom ..Depuis nous sommes mon
compagnon et moi mariés et lorsque nous retournons a Dijon nous évitons a tous
prix Daix et ses portes de l’enfer car nous sommes lui et moi persuadés d’y avoir
 vu le diable … 

étoiles collier séparation

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

avatareraavatar-i-love-japan

ampoule_magiqueNote adm:

28/11/2013 , 18h40

Merci à Karine  G ,pour nous avoir transmis ce cas et par la même occasion de nous avoir fait découvrir un autre site web , joli et interessant.

horreur-druides-00004

gif engrenage

Mise à jour le  Paranormal à la Une : 28/11/2013 à : 18h40.

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

Y a t-il un Triangle des Bermudes en Alaska ?

triangle Alaska

Il y a le Triangle des Bermudes et puis il y a Triangle des Bermudes de l’Alaska. Presque tout le monde est familier avec le triangle du mystère qui entoure l’océan Atlantique Nord, la mention du Triangle des Bermudes peut  faire ressortir une réaction autre que de l’ordinaire.

Mais Triangle des Bermudes de l’Alaska est tout à fait autre chose. Le triangle supposée existe à l’état entre la ville de Juneau et Yakutat dans le Sud-Est, la montagne Barrow s’étend au nord et la ville de Anchorage en plein centre de l’Alaska.

À croire qu’il existe quelque chose de connu comme Triangle des Bermudes de l’Alaska pourrait être difficile – il a fallu des années et des années pour s’habituer à la désormais question d’un fait Triangle des Bermudes, mais compte tenu du nombre de personnes portées disparues dans l’Etat le moins peuplé de la nation, une croyance  du  Triangle des Bermudes de l’Alaska devient bien une réalité.

En fait, même les Indiens à l’état – la Tlingit – sont sûrs de la vérité du Triangle des Bermudes de l’Alaska. Selon leur folklore, il existe un homme, connu sous le nom Kushtaka qui peut changer de forme en une loutre et a la capacité d’attirer des personnes innocentes et les piéger. Cette théorie entouré par la quantité de personnes disparues liste que l’Etat a mit en place est suffisant pour confirmer et vérifier la vérité sur Triangle des Bermudes de l’Alaska.

Et contrairement au Triangle des Bermudes des Caraïbes, où les opérations de sauvetage étaient faciles à obtenir, quand il s’agit de Triangle des Bermudes de l’Alaska, il devient d’autant plus difficile. La région se compose principalement de désert, forêts profondes et un hiver pénétrant.En outre, il ya des bêtes sauvages comme les grizzlis qui rôdent dans ces forêts et la nature sauvage. Et l’aspect de froideur ajoute à la région étant presque totalement inaccessible et de procéder à une opération de sauvetage dans ces conditions serait une chasse comme si on chercherait une aiguille dans une botte de foin.

Le facteur de l’accessibilité mentionné ci-dessus est une autre raison pour laquelle le Triangle des Bermudes du mystère de l’Alaska s’approfondit et devient encore plus compliqué. Données statistiques de la région de 2883 personnes disparues est une preuve suffisante de l’insolvabilité du Triangle des Bermudes de l’Alaska. L’Etat occupe 50 ème parmi le nombre de la population du pays et si les choses étaient faciles de trouver 2883 personnes serait assez simple.

Mais le fait que la voilure de l’état de désert attire les gens qui sont profondément intéressés par la randonnée, l’escalade et d’autres activités d’aventure, il devient tout à fait possible que le désert finit par prendre ces gens complètement au dépourvu. Dans ce cas, même en dépit de l’organisation et de la réalisation d’une mission de sauvetage, chercher et trouver les personnes disparues devient presque impossible – contribuant ainsi au mystère du Triangle.

Un autre exemple de attirance du désert encore difficile de l’état serait la mort à 24 ans de Chris McCandless qui a péri à cause de la famine après une journée 112 vivent de la terre en Alaska en 1993. Son corps a été retrouvé accidentellement par un chasseur d’orignal après quatre mois.

L’exemple ci-dessus aggravée avec la mention réitérée de l’environnement naturel sauvage et indomptée est la principale raison pour laquelle l’Alaska a son propre Triangle des Bermudes. Au fil des ans, il pourrait être facile de prouver ou de réfuter la théorie Triangle des Bermudes de l’Alaska, mais à l’heure actuelle compte tenu du nombre de personnes qui disparaissent dans la partie triangulaire de l’Etat peu peuplé – 4 pour 1000 – il est plus facile de croire à l’existence du Triangle des Bermudes de l’Alaska. Après tout, «la vision est » ou dans ce cas, « ne pas voir est … croire.

(Source : Howstuffworks)

etrange-et-insolite

viaY a t-il un Triangle des Bermudes en Alaska ?.

Comment vivre après un « voyage vers l’au-delà » ?

© Alex Stoddard

© Alex Stoddard

Article source: http://jack35.wordpress.com/etrange-et-insolite

Peut-on sortir indemne d’une expérience aussi intense et bouleversante que celle d’une expérience de mort imminente ? Comment revivre normalement après cela ? Le regard sur la vie mais aussi sur la mort se modifie… Un moment clé avec un avant et un après.

La mort… difficile d’en parler ou même de l’envisager pour ses proches ou pour nous-mêmes, tant le sujet est tabou dans notre culture. Alors que dire sur l’éventuelle existence d’une vie après la vie ?

En l’espace de quelques secondes, ces personnes qui vivent une expérience de mort imminente (EMI), définie comme « un état de conscience particulier se produisant pendant une période de mort effective, qu’elle soit physique, psychologique ou émotionnelle », par le Dr Pim van Lommel, cardiologue hollandais, basculent dans une autre dimension, une autre réalité. Une expérience faisant voler en éclats les repères et les croyances sur la mort et « l’au-delà », pouvant constituer un véritable choc. La plupart des témoignages rapportent le fait d’avoir baigné dans un amour absolu et ressenti un sentiment d’unité avec l’Univers d’une intensité inégalable avec ce que nous pouvons vivre et ressentir dans nos vies. Et même si elle ne dure que quelques instants, cette expérience « spirituelle » marque à jamais ceux qui l’ont vécu.

Le choc de l’expérience

« Sur le moment, c’est assez brutal. On se demande ce qui se passe. Je me suis posé de nombreuses questions. Est-ce que je suis fou ? Est-ce que je n’ai pas une mission divine ? Le drame, c’est qu’il n’y a personne pour en parler », a expliqué Xavier Rodier lors d’une conférence organisée par l’INREES. Il a vécu une EMI en 1992 à l’âge de 24 ans. Puis, après être sorti de l’hôpital après plusieurs semaines, il s’est tout simplement demandé ce qu’il faisait ici-bas : « Quand on a connu un instant de félicité et qu’il faut revenir dans ce monde, il y a vraiment de quoi déprimer… ».

Nicole Canivenq parle d’une « ouverture spirituelle brutale ». A l’époque, elle n’avait jamais entendu parler des EMI et avoue qu’elle n’était « pas très branchée sur le sujet. (…) J’étais quelqu’un de très rationnel, très terre à terre. Cela m’a amené à cheminer, à me poser des questions, à faire des recherches. Il y a une différence entre se dire qu’il existe peut-être une autre dimension, des êtres de lumière, des anges ou des archanges, et puis le vivre et les rencontrer. On est dans une conscience tout à fait différente et cela change beaucoup de choses. »

Son accident de voiture est d’une telle gravité qu’elle est hospitalisée pendant une année et doit suivre des séances de rééducation. Il lui faut cohabiter avec la douleur et la supporter. Des conditions difficiles qui n’ont sans doute pas facilité son retour à la vie : « J’étais en colère d’être revenue. Il m’a fallu faire un deuil à l’envers, le deuil des êtres de lumière » qu’elle avait rencontrés.

Jean Morzelle a lui aussi été très marqué et bouleversé par son EMI vécue en 1949. A l’époque, âgé de vingt ans, il est à l’armée et reçoit par inadvertance une balle dans la poitrine lors d’un exercice. « J’ai vu quelque chose d’extraordinaire. Cela a modifié toute ma vie. J’ai eu une rencontre avec qui, avec quoi, je ne peux le dire, ce n’était ni quelque chose d’humain, ni de terrien, mais de l’au-delà. C’est une expérience qui fait réfléchir car l’on se dit que la vie continue après la mort. » a-t-il déclaré lors d’une conférence organisée par l’INREES.

De nouveaux horizons

« Beaucoup de choses ont changé, mais cela s’est fait par étapes. C’est comme si cette expérience vivait en moi et qu’elle m’obligeait à me transformer. Il y a eu tout un travail intérieur pour répondre aux questions suivantes : qui sommes-nous réellement ? Quel est le sens de la vie ? Parfois, j’avais du mal à me suivre, il y avait des changements, de nouveaux centres d’intérêts… » raconte Nicole Canivenq. Pour trouver des réponses, elle s’intéresse notamment aux traditions amérindiennes et part à la rencontre de chamanes. Certains de ses proches craignent alors qu’elle n’entre dans une secte : « Par rapport à la Nicole qu’ils connaissaient, rationnelle, cartésienne, c’était la révolution, toutes les peurs étaient activées. » confit-elle.

Jean-Pierre Jourdan, médecin et vice-président de IANDS-France (International Association for Near-Death Studies) a recueilli des milliers de témoignages de personnes ayant vécu une EMI. Il a ainsi pu observer « un changement complet des valeurs » dans les différents récits : « Beaucoup se sont lancés dans des métiers médicaux, paramédicaux, ils ont besoin d’aider les autres. »

C’est ce qui est arrivé à Nicole Canivenq. Avant son accident, elle était directrice commerciale. Et même si son envie d’aider les autres s’était déjà manifestée auparavant sans se concrétiser vraiment, cette EMI a réveillé chez elle « une intensité forte, toute une compassion pour l’être humain. » Après un stage de développement personnel, elle comprend qu’elle souhaite changer de métier : « J’ai d’abord pensé à psychothérapeute, puis j’ai bifurqué vers la sophrologie et j’ai su que c’était ça. »

Après avoir été chef d’entreprise, Xavier Rodier reprend ses études. Il devient aide-soignant, puis infirmier et obtient un diplôme d’Etat de spécialisation en puériculture. Aujourd’hui, il a créé sa propre Mini-crèche au sein de laquelle il fait en sorte que « chaque petit enfant devienne l’être humain unique qu’il est, et non celui que l’on aimerait qu’il soit. C’est ça la transformation, faire ici et maintenant, concrètement, présentement. »

Un nouveau regard sur la vie

« Je ne suis pas mort et c’est un cadeau, une grâce, les mots ne seront jamais assez forts. J’ai découvert que la vie est sacrée, la vie est un cadeau, quelque chose d’extraordinaire… C’est la plus grande manifestation d’amour que je puisse percevoir. » déclare Xavier Rodier.

Quelques années plus tard et malgré les difficultés rencontrées, Nicole Canivenq parle d’une renaissance : « En réalité, j’ai la sensation qu’avant, j’étais comme une morte vivante. Je n’étais pas assez dans le moment présent, pas assez dans le lâcher-prise par rapport à certains évènements. Pour moi, cela a été une vraie renaissance, mais c’est passé par un réel cheminement. »

Le Père Patrice Gourrier rapporte quant à lui que ce n’est pas tant l’EMI qui a été importante pour lui, mais bien ce que celle-ci lui a appris sur la vie. Il témoigne lui aussi d’une métamorphose : « Dix ans plus tard, je dois dire que cet événement a transformé mon existence. Petit à petit, j’ai l’impression de vivre réellement ma vie, de plus en plus en pleine conscience. Pour moi, cette notion est extrêmement importante. J’ai compris que ce qui m’était donné de comprendre, c’est que « l’être » est vraiment tout, avant le « faire ». Et je crois que sans cet événement, je ne serais pas le prêtre que je suis ni l’homme que je suis parce que cela a ouvert mes yeux sur la vie. ».

De nouvelles perceptions…

D’autres transformations peuvent survenir, notamment au niveau des perceptions sensorielles et intuitives. « Les rescapés d’EMI sont nombreux à se sentir envahis, sans vraiment le vouloir, par des informations venant d’une autre dimension. Cela affecterait 84% (Ring) et 92% (Sutherland) des sujets. Faisant de cette hypersensibilité intuitive l’une des conséquences des EMI les plus courantes et les moins souvent rapportées de façon spontanée. Brusquement, les sujets se mettent à percevoir très précisément les émotions des autres. Cette hypersensibilité intuitive provoque chez les sujets une insécurité extrême : à force de se débattre avec la masse d’informations qui leur arrivent malgré eux, ils ont tendance à se renfermer sur eux-mêmes. Ils évitent les lieux animés, supermarchés ou transports en commun. Ils n’osent pas parler de cette capacité nouvelle et encombrante de peur d’être rejetés ou même déclarés fous. N’est-il pas embarrassant de savoir que la personne en face de nous est capable de connaître nos pensées ou nos émotions ? » déclare le Dr Pim van Lommel dans son livre Mort ou Pas.

Renaissance, cadeau, grâce… Si l’expérience semble « extraordinaire » à tous points de vue, il est important de souligner que la période d’acceptation et d’intégration d’une EMI prend généralement plusieurs années. Une période permettant de mettre en place les transformations nécessaires afin d’être en adéquation avec ses nouvelles valeurs et vivre pleinement sa vie ici-bas.

(Source : INREES)

gif engrenage

Mise à jour Paranormal à la une, le : 21/11/2013 à : 10h35.

paranormal-c3a0-la-une1 (1)