Un monstre marin dans la nuit

monstre marin

Article via  source:

 oanis

barre dorée

 Article source: garytomysteres.skyrock.com

Volontaires pour une opération de survie, deux parachutistes britanniques, le capitaine John Ridgway et le sergent Chay Blyth, mirent 92 jours pour traverser l’Atlantique à la rame dans un bateau de 6 m, en 1966.

Avant l’aube du 25 juillet, le sergent étant endormi, Ridgway, lui-même somnolent, pesait machinalement sur les rames, quand quelque chose troubla la paix nocturne.Ridgway en fit le récit suivant :

« Je sursautai, brusquement alerté par une sorte de glissement à tribord. Je regardai dans l’eau et vis soudain la forme ondulante et sinueuse d’un grand animal marin.
Ses contours se trouvaient soulignés par la phosphorescence de l’océan et comme cernés d’une guirlande de lumières au néon.

Il était d’une taille énorme, quelques 10 m ou plus de long, et se dirigeait vers moi à vive allure.
J’ai dû l’observer environ 10 secondes. Il fonça droit sur moi puis disparut sous le bateau. »

Paralysé par l’apparition, le capitaine cessa de ramer. Il chercha des yeux l’animal mais ne vit rien. Puis, quelques secondes après, il entendit le bruit d’un « gigantesque plongeon »Il pensa que le monstre marin avait refait surface pour à nouveau s’immerger.Les deux militaires avaient rencontré des requins, des dauphins, des tortues de mer, des poissons volants et toutes sortes d’animaux marins au cours de leur périple. Mais, Ridgway affirma que cette créature ne ressemblait à aucun de ces animaux.

A son retour, il conclut son aventure ainsi :

« Je peux dire, que j’ai vu un « serpent de mer » de mes propres yeux et que, désormais, je ne suis plus sceptique. »

Le kilomètre 239

2093966193_1 (1)

Article source:  garytomysteres.skyrock.com/

 

Le kilomètre 239

A la fin de l’été 1929, une nouvelle autoroute fut ouverte à la circulation entre Brême et son avant-port, Bremerhaven.
En un an, plus de 100 automobilistes eurent un mystérieux accident sur cette route, et tous au kilomètre 239.
Ce tronçon était pourtant une parfaite ligne droite.

Interrogés par la police, les survivants déclaraient avoir éprouvé une formidable excitation au moment où leur véhicule atteignait la borne, senti une grande force s’en emparer et le dévier sur le bas-côté.
Le 7 décembre 1930, 9 voitures furent accidentées à l’endroit fatidique.
La police était intriguée mais un sourcier du pays, Carl Wehrs, avança que la force mystérieuse n’était qu’un puissant champ magnétique engendré par un courant souterrain.Pour tester sa théorie, il prit une baguette d’acier dans ses mains, et s’avança vers le kilomètre 239.Lorsqu’il arriva à environ 4 mètres de la borne, la baguette vola de ses mains, comme arrachée par une force invisible, et fut lancée de l’autre côté de la route, tandis que Wehrs faisait un demi-tour sur lui-même.Trouvant l’expérience concluante, Wehrs enterra un coffre de cuivre plein de petits morceaux de cuivre en forme d’étoiles, juste à la base de la borne.Le coffre resta enterré une semaine, durant laquelle on ne déplora aucun accident.Il fut retiré et les trois premières voitures qui passèrent furent accidentées. On remis alors le coffre en place et il n’y eut plus d’accidents à la hauteur du kilomètre 239.Il serait intéressant de savoir si ce coffre est toujours à la même place.

La malédiction d’Otzi

momie

Article source: garytomysteres.skyrock.com

Cette momie congelée est celle d’un homme d’environ 45 ans, de 1,59 mètre et de 40 kilogrammes. Après datation au carbone 14, il résulte que le chasseur a vécu à une période comprise entre 3350 et 3100 av. J.-C.Les média ont colporté la légende d’une prétendue malédiction d’Ötzi, faisant écho à la malédiction de Toutânkhamon. Six personnes liées de près ou de très loin à la découverte d’Ötzi sont mortes depuis :
* Le touriste allemand, Helmut Simon qui a découvert la momie, mort à 67 ans en 2004 lors d’une randonnée.
* L’archéologue Konrad Spindler qui a été le premier à examiner la momie, mort à 55 ans d’une sclérose en plaques. Selon le quotidien britannique Guardian, Konrad Spindler avait déclaré en plaisantant : « La prochaine victime pourrait être moi. »
* Le chef de la mission scientifique consacrée à Ötzi, Rainer Henn, mort à 64 ans dans un accident de voiture, alors qu’il allait donner une conférence sur le sujet.
* Le guide de montagne Kurt Fritz, qui a emmené le journaliste Rainer Hoezl auprès de la momie, mort à 52 ans dans une avalanche.
* Le journaliste Rainer Hoezl, mort à 47 ans d’une tumeur au cerveau.
* Le spécialiste en chimie moléculaire, Tom Loy, 63 ans, découvert le 21 octobre 2005 à son domicile de Brisbane, en Australie. L’archéologue souffrait d’une infection du sang depuis une douzaine d’années. Sa maladie avait été diagnostiquée peu après que son chemin eut croisé celui de la momie congelée. Il terminait un livre consacré justement à Ötzi.

La malédiction est considérée par de nombreux observateurs et paléoanthropologues[4] comme une pure construction médiatique basée sur une série de coïncidences ne devant rien aux phénomènes paranormaux.

separation1

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

Paranormal à la une présente cette vidéo.

Vidéo youtube ( extrait au JT de TF1 de PPDA)

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Les jouets hantés

2969965401_1_3_KBNRJod2

attention_gif-25e7e0

Mise en garde pour les personnes mineures et les personnes sensibles!

Ce sujet peut heurter la sensibilité des personnes sensibles ,  ne vous inquiètez pas, d’autres sujets sont pour tous public sur ce site

étoiles collier séparation

Article source: laportedesetoiles.skyrock.com

Comme les enfants, nous avons tous eu nos jouets préférés…. poupées, ours en peluche, petits soldats, etc etc ….. Mais combien d’entre nous ont-ils pensés que leur jouet pouvait être hanté ??

Selon l’expert en paranormal Gina Lanier, un nombre surprenant de jouets américains abriteraient une entité. En effet, elle estime que pas moins de trois pour cent de tous les jouets du pays seraient hantés par les esprits des morts.

 » J’ai un ours en peluche, celui des anciens propriétaires de la maison, qui est resté posé sur une étagère  » a-t-elle dit.  » Et peu importe où je le place, je le retrouve toujours regardant par la fenêtre « .

Elle suppose que l’enfant qui l’a possédé jadis jouait essentiellement à l’extérieur avec ce jouet et que maintenant l’énergie de l’enfant est dans l’ours en peluche ce qui le pousse à vouloir être dehors.

L’ours en peluche de M. Lanier n’est pas le seul jouet hanté à Nouvelle-Orléans.

2969965401_1_5_CLbPtZWj

Evidemment les rumeurs disant que Robert se promène nerveusement certaines nuits dans le musée continuent de circuler.

L’auteur à plein temps et investigateur Joshua P. Warren possède une poupée damnée offerte par un de ses amis.

La poupée diabolique est faite de résine dure, à des cheveux longs et filandreux et est voûtée comme une sorcière. Elle à aussi un oeil brillant, proéminent, alors que l’autre est fermé.

La poupée est, nous supposons, la cause de beaucoup d’infortune, comme les problèmes financiers, les accidents de voiture et la mauvaise santé de ses propriétaires. Maintenant elle est exposée dans le musée paranormal de Warren.

 » Je n’ai pas eu de problèmes avec elle… du moins, pas encore « , a dit Warren.

Kenneth Mayence, un auteur et chercheur en paranormal, a aussi étudié un grand nombre d’incidents suggérant que les spectres sont souvent attachés aux jouets d’enfants.

Un cas sur lequel il a enquêté a impliqué un cheval à bascule hanté qui se balançait tout seul sans aucune raison.

Le cheval avait à l’origine appartenu à un petit garçon qui s’y balancait constamment jusqu’à un jour, il y a environ cinq ans, quand le garçon est tombé et a été bloqué entre le mur et le cheval se balançant.

Mayence dit que le garçon s’est cassé le cou et est mort. La famille du garçon a donné le cheval à une autre famille et ils ont appelé Mayence quand les choses étranges ont commencé à se produire.

 » Ils m’ont dit si vous mettez le cheval au centre d’une pièce, rien ne se passe… «  a dit Mayence.  » Si vous le mettez près d’un mur, il commence à se balancer ; lentement au début. Mais au bout d’une heure il commencerait à se balancer plus furieusement. Cela est peut-être du aux dernieres pensées du petit garçon mort a cause de ce cheval « . 

Mayence avait un autre dossier impliquant un jeune garçon âgé d’environ 10 ans et qui aimait jouer avec des petits soldats.

Le gamin souffrant de la leucémie a finalement été hospitalisé et Mayence dit que ses jouets lui ont été apporté pour qu’il puisse jouer avec eux.

 » Il a fini par mourir et sa mère a enterré ses deux petits soldats préférés avec lui « , a dit Mayence.  » Mais ils sont apparemment revenus et ont apparu plusieurs fois à la mère : dans sa voiture et dans divers pieces de la maison. Je devrais dire que c’était un cas du spectre de l’enfant les déplaçant « .

Les jouets électroniques peuvent aussi apparemment attirer les morts, dit Mayence, qui a une fois enquêté sur un cas impliquant un gars qui était un fanatique de la série de TV de science-fiction des années 1960  » Perdu dans l’Espace « .

 » Il a possédé un jouet robot original, télécommandé « , a dit Mayence.  » Après sa mort, sa femme m’a dit que le robot s’allumait subitement et tournait dans la pièce. Elle l’éteignait et il se rallumait de nouveau « .

Cette hantise robotisée a continué régulièrement durant dix mois après son décès et a ensuite commencé à diminuer et s’est finalement arrêté après environ deux ans.

 » Une dame dans cette ville a une poupée qu’elle aime habiller, mais quand elle met un certain chapeau sur la poupée, une force mystérieuse fait tomber ce chapeau rapidement « . 

Pour l’instant, Lanier n’a pas trouvé de cas où les jouets sont hantés par autre chose que le propriétaire original. Les jouets sont souvent transmis de génération en génération et véhiculent un esprit durant de longues années. Il semblerait que souvent, un évènement tragique provoquerait ces phénomènes de hantise.

Sans doute, l’histoire la plus réputée d’un jouet de fantôme est celle  » de Robert « , la poupée hantée de Key West.

Robert était le compagnon de toute une vie d’un peintre local appelé Robert Eugene Otto, dont la nounou lui avait donné la poupée quand il était encore enfant, en 1896.

Au départ, tout était normal et le jeune Otto jouait très souvent avec son nouvel ami. Avec temps, pourtant, la poupée a commencé à démontrer des caractéristiques sournoises et même malveillantes…

Les objets se trouvaient déplacés en présence de la poupée… on pouvait entendre des pas de petites pieds courrir dans la maison et des voix, inconnues à la famille, semblant converser et rire lorsque Robert restait assis dans la chaise haute de la chambre du petit Otto.

Même dans l’âge adulte, Otto ne s’est jamais séparé de son ours hanté. Après la mort de ses parent et aprèes s’être marié Otto conservait tout de même son ours dans un carton au grenier.

Avec horreur, Mme Otto commençait à entendre les petits pieds de poupée de Robert marchant autour de la maison et elle a même entendu un chant sinistre émanant du grenier.

Quand Otto est mort en 1972, les gens du pays ont tous pensé que Robert mourrait aussi. Ce n’était pourtant pas le cas.

Après le décès de Otto, la vieille maison est restée vide pour quelques temps. Par conséquent les terres de la grande maison sont vite devenues un terrain de jeu pour les enfants locaux.

Et cela jusqu’à ce que le visage de la poupée soit vu à la fenêtre du grenier les regardant fixement et de façon menaçante.

Finalement, après que la maison eut été vendue, les nouveaux propriétaires ont donné Robert au East Martello Museum (photo ci-dessous), où il réside toujours à ce jour.

cropped-184-5f51c_1152x0864.jpg

Enfants Médiums.. Le Grenier hanté

grenier-450x300

Abox3

Note adm:

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

avatar-i-love-japan

31/12/2012,

12h20:

horreur-druides-00005C e  document vidéo demande une certaine ouverture d’esprit, bien sûr le doute est toujours permis, l’administration de paranormal à la une vous laisse à votre propre opinion et analyse éventuelle.  

attention_gif-25e7e0

Mise en garde pour les personnes mineures et les personnes sensibles!

separation1

Vidéo Dailymotion 

Par Spider392

Enfants Médiums – Episode 11 – Le Grenier hanté .

Résumé de l’épisode : Peri, 15 ans, est torturée par des esprits, et ce, 24 heures sur 24. Devon, 17 ans, est empathique et ressent la peine de tous ceux qui l’entourent. Tous les deux partagent les mêmes souffrances : ils sont effrayés par leur pouvoir et se sentent seuls. La médium Kim Russo et la thérapeute Edy Nathan tentent de leur apprendre à contrôler leurs capacités psychiques. À bord d’un baleinier, les adolescents affronteront leurs plus grandes peurs…

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici 

cropped-184-5f51c_1152x0864.jpg

Malleus Maleficarum ou la bible des chasseurs de Sorcières

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

avatarera

Posté le 30-12-2012 à 18:30

Note Era Adm :

ampoule_magiqueflammes (11)Nous vous proposons ce reportage Dailymotion qui traite du  tristement célèbre Malleus Maleficarum ou «marteau de sorcières »  c’est-à-dire marteau contre les sorcières. Publié en 1486 ou 1487, à Strasbourg, ce traité médiéval a pour auteurs les Dominicains allemands  (Heinrich Kramer) et Jacques Sprenger . Des milliers de personnes ont été victimes de ces chasses aux sorcières, durant des siècles d’obscurantisme…

Feu Gif

separation1

Spellbook___Fire_Chapter_by_atreyu64

Source Wikipédia : 

Il s’agit pour la majeure partie du texte d’une codification de croyances préexistantes, souvent tirées de textes plus anciens comme le Directorium Inquisitorum de Nicolas Eymerich (1376), et le Formicariusde Johannes Nider (1435). L’invention de Gutenberg permit de diffuser le manuel à grande échelle pour l’époque. L’ouvrage fut réédité de nombreuses fois, et largement utilisé en Europe occidentale, malgré son interdiction en 1490, peu après sa publication, par l’Église catholique, celle-ci le considérant comme étant en contradiction avec l’enseignement catholique en matière de démonologie (le pouvoir des démons de causer des catastrophes naturelles, par exemple, est une idée qui fut déclarée fausse lors du premier concile de Braga vers 561 dans le canon 8).

La première partie du livre traite de la nature de la sorcellerie. Une bonne partie de cette section affirme que les femmes, à cause de leur faiblesse et de l’infériorité de leur intelligence, seraient par nature prédisposées à céder aux tentations de Satan. Le titre même du livre présente le mot maleficarum (avec la voyelle de la terminaison au féminin) et les auteurs déclarent (de façon erronée) que le mot femina(femme) dérive de fe + minus (foi mineure). Le manuel soutient que certains des actes confessés par les sorcières, comme le fait de se transformer en animaux ou en monstres, ne sont qu’illusions suscitées par le Diable, tandis que d’autres actions comme, par exemple, celles consistant à voler au sabbat, provoquer des tempêtes ou détruire les récoltes sont réellement possibles. Les auteurs insistent en outre de façon morbide sur l’aspect licencieux des rapports sexuels que les sorcières auraient avec les démons.

La seconde partie explique comment procéder à la capture, instruire le procès, organiser la détention et l’élimination des sorcières. Cette partie traite aussi de la confiance qu’on peut accorder ou non aux déclarations des témoins, dont les accusations sont souvent proférées par envie ou désir de vengeance ; les auteurs affirment toutefois que les indiscrétions et la rumeur publique sont suffisantes pour conduire une personne devant les tribunaux et qu’une défense trop véhémente d’un avocat prouve que celui-ci est ensorcelé. Le manuel donne des indications sur la manière d’éviter aux autorités d’être sujettes à la sorcellerie et rassurent le lecteur sur le fait que les juges, en tant que représentants de Dieu, sont immunisés contre le pouvoir des sorcières. Une grande partie est dédiée à l’illustration des signes2, dont la glossolalie, la voyance et la psychokinèse et les « marques du diable » (pattes de crapaud au blanc de l’œil, taches sur la peau, zones insensibles, maigreur, …). Elle est dédiée aussi aux techniques d’extorsion des confessions, des preuves (notamment la pesée et l’ordalie par l’eau glacée) et à la pratique de la torture durant les interrogatoires : il est en particulier recommandé d’utiliser le fer rougi au feu pour le rasage du corps en son entier des accusées, afin de trouver la fameuse « marque du Diable », qui prouverait leur supposée culpabilité.

separation1

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

L’insaisissable trésor de l’Ile-aux-Chênes

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

avatarera

Posté le 30/12/2012 à 12:30

Nous vous présentons cette histoire incroyable de chasse au trésor.  Voici le dossier complet source le site de l’Agence science presse au Québec qui propose un prix de 500 dollars à celui qui résoudra le mystère…

separation1

ile au trésor

Source image :  http://bullies.centerblog.net/ 

C’est l’Ile mystérieuse. On y cherche un trésor depuis deux siècles. On sait où chercher. Mais après plus de 200 ans de fouilles avec des techniques de plus en plus perfectionnées, plusieurs faillites et quelques morts, on ne sait toujours pas qui a caché quoi sur Oak Island, l’Ile-aux-Chênes.

C’est la plus bizarre des « îles au trésor » de la planète. D’ordinaire, les chercheurs savent ce qu’ils cherchent: un galion coulé avec telle cargaison.local_mapTout ce qu’ils ignorent, c’est où chercher. Dans le cas de la petite Ile-aux-Chênes, au large de la Nouvelle-Ecosse, c’est le contraire: on sait où se trouve le « trésor ». Mais on n’a pas l’ombre d’une idée de ce qu’il contient. Et surtout, on ignore qui a pu construire le système de pièges le plus ingénieux qu’une île au trésor ait jamais renfermé.

Au début, ça semblait facile: en 1795, Daniel McGinnis, un adolescent habitant sur le continent, qui s’amusait à chasser la perdrix dans cette île inhabitée, aperçoit une poulie de navire pendue à une branche de chêne. Juste au-dessous, il remarque une légère dépression du sol, comme si on avait rebouché un trou. Persuadé qu’il s’agit d’un trésor laissé par les pirates, il court prévenir deux copains.

À quelques pieds de profondeur, 
puits30ils rencontrent une rangée de dalles (flagstones); ils l’enlèvent et continuent à creuser. À trois mètres (dix pieds), c’est une deuxième plate-forme, faite de billes de chêne (oak ). Ils l’enlèvent et continuent à creuser.

Et ça continue ainsi pendant des jours. A six mètres (20 pieds), nouvelle plate-forme en chêne. À neuf mètres (30 pieds), une autre. Et sous elle, toujours cette terre tassée, avec de l’argile et des roches. Les garçons comprennent que ces plates-formes servent à se partager le poids des tonnes de terre. Sauf que neuf mètres de profondeur, c’est trop pour eux.

Ils abandonnent donc, et les choses en restent là pendant près de dix ans.Jusqu’en 1804…

separation1

En 1804, un nommé Simeon Lynds entend parler de la découverte des trois jeunes garçons. Il forme une compagnie et apporte sur l’île du matériel de mines.puits100

Les ouvriers dépassent sans problème le niveau atteint dix ans plus tôt et, en continuant à creuser, découvrent à leur tour, tous les dix pieds, des plate-formes recouvertes tantôt de couches d’algues, tantôt de charbon… et même de fibres de cocotier!

Dans l’esprit des plus rêveurs, l’association cocotiers = Antilles = pirates = trésor, est rapidement faite…

 

À la 9e plate-forme (27 mètres ou 90 pieds), première découverte intéressante: une lourde dalle de pierre marquée, au verso, d’une inscription dans un langage indéchiffrable. Elle est mise de côté, et il faudra longtemps avant que quiconque ne la juge digne d’intérêt…

Les ouvriers atteignent 33 mètres (110 pieds) et s’arrêtent pour la nuit. Le lendemain matin, surprise: le puits est rempli aux trois quarts d’eau! D’où vient-elle? On ne sait pas. Mais surtout, pourquoi le puits ne s’est-il pas rempli plus tôt? Sur le coup, on n’a pas de réponse. Pendant des semaines, les hommes écopent avec des seaux et des pompes improvisées, sans parvenir à abaisser le niveau d’eau.

Au printemps suivant, ils creusent un deuxième puits, dans l’espoir de prendre le trésor par en-dessous. Ils descendent jusqu’à 37 mètres (123 pieds) puis se dirigent vers le puits au trésor. Alors qu’ils l’atteignent, l’eau commence à jaillir avec force. Les ouvriers n’échappent que de justesse à la noyade. Le deuxième puits est lui aussi inondé.

Certains s’interrogent: l’eau a, comme par hasard, commencé à jaillir lorsqu’on a enlevé la dalle gravée. Cette dalle aurait-elle agi comme un bouchon? Le puits aurait donc été conçu comme une paille à l’intérieur de laquelle l’eau ne montera pas si on en bouche l’extrémité avec le doigt?

L’hypothèse est séduisante. Mais n’apporte aucune solution au problème. La compagnie abandonne. Lynds est ruiné.

***

Les recherches ne reprendront qu’en 1849…

***

separation1

En 1849, les recherches reprennent avec la coopérative de Truro. Il ne s’agit plus cette fois de creuser mais de faire des forages, pour savoir une fois pour toutes ce qui se trouve au fond. Les premiers résultats confirment les espoirs les plus fous: après avoir dépassé les 110 pieds, la foreuse passe à travers 10 cm de bois (le sommet d’une caisse?) et pénètre dans du métal en vrac!

Lorsqu’on remonte la foreuse, on y trouve des échantillons de chêne et ce qui semble être trois maillons en or d’une chaîne de gousset. C’est la première fois qu’on a la preuve que quelque chose de payant se trouve au fond. Encouragé, on refait descendre la foreuse. Au-delà du métal, elle traverse 20 cm de bois; sans doute le fond du coffre suivi du sommet d’un autre. Puis, 56 cm de métal en vrac. Puis, 10 cm de chêne (le fond du 2e coffre?) et 15 cm d’épinette (le plancher?).

Persuadés d’avoir enfin atteint la chambre au trésor, les chercheurs ne sont pas pour autant au bout de leurs peines: personne n’est encore parvenu à abaisser l’eau du puits, même avec des pompes.

A l’été 1850, ils décident donc de forer un second puits pour faciliter le pompage. Ils creusent jusqu’à 36 mètres (120 pieds), un niveau jamais atteint jusque-là. Puis, ils se dirigent vers le premier puits, dans l’espoir d’atteindre le trésor par en-dessous. C’est la catastrophe: en moins de 20 minutes, le second puits se remplit au même niveau que le premier. Pire encore, à en juger par le bruit, les ouvriers en déduisent que le fond du puits au trésor s’est affaissé dans leur propre conduit. Lequel est maintenant tout aussi inondé que le premier puits. Chou blanc.

Ce n’est qu’à ce moment qu’un ouvrier a l’idée de goûter l’eau du puits: elle est salée. C’est donc de l’eau de mer, et non un lac souterrain. Le puits est relié à la mer: pas étonnant qu’on n’arrive pas à le pomper!

On finit par trouver dans une anse, à une centaine de mètres de là, un endroit d’où l’eau s’échappe, à marée basse, à travers le sable. puits-petitLes ouvriers enlèvent aussitôt le sable et le gravier et s’aperçoivent que la plage a été recouverte d’une couche compacte de galets et de roches entre lesquels on a tassé des algues et des fibres de noix de coco. Autrement dit, quelqu’un a transformé 45 mètres de plage en éponge, puis recouvert le tout de sable. La plage au complet est artificielle!

Ce n’est pas tout: cinq conduits souterrains d’écoulement recouverts de gros galets et de roches plates conduisent à l’entrée d’un tunnel. À marée haute, l’eau s’infiltre par ces cinq conduits, et de là par le tunnel (no. 5, ci-contre), en direction du puits au trésor. Et l’hypothèse de la paille se révèle exacte: quiconque enlève les plate-formes de chêne du puits, enlève les « bouchons » qui empêchaient l’eau de la mer d’atteindre le puits (sur le dessin ci-contre, 2 représente le niveau de la mer). Comme une paille qui ne se remplira pas si on en bouche une extrémité avec le doigt!

De toute évidence, les mystérieux constructeurs de cet ingénieux système se sont donnés un mal fou pour empêcher des intrus d’accéder à leur trésor…

Qui a fait ça?

Mais qui sont ces constructeurs? Au fil des générations, toutes les hypothèses y sont passées. Sauf qu’on estime que la construction du puits et des conduits aurait exigé une centaine d’hommes pendant six mois. Or, la région n’a gardé aucun souvenir d’une quelconque activité -l’île est à quelques coups de rames de la côte, il aurait donc été difficile de cacher un séjour de six mois aux riverains.

Aucune légende dans aucun port. On n’a jamais retrouvé la moindre trace d’une habitation humaine sur l’île. Bref, le mystère avec un grand M.

separation1

Du milieu du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui, plus d’une dizaine de compagnies ont tenté de récupérer le trésor de la mystérieuse Ile-aux-Chênes, au large de la Nouvelle-Ecosse. Toutes se sont butées aux problèmes d’inondations souterraines. Quelques personnes ont même perdu la vie, dans ces efforts répétés pour surmonter des obstacles ingénieusement dressés par on ne sait qui, il y a très longtemps.

La compagnie Truro, celle qui avait découvert la plage artificielle en 1850, a dû à son tour abandonner les travaux, ruinée, sans jamais être parvenue à pomper le puits principal. Après une autre vaine tentative pour atteindre le puits principal au moyen d’un autre tunnel, le fond du puits s’effondre en partie dans le tunnel, en partie on ne sait où, peut-être dans une grotte ou une cavité située dans les profondeurs de cette île.

En 1861, une nouvelle firme recommence le creusage. Le puits-au-trésor s’effondre encore une fois. On achète une pompe à moteur. La chaudière éclate, tuant un ouvrier. La compagnie est en faillite en 1867.

Une troisième reprend en 1897 avec une pompe à vapeur. On creuse le puits jusqu’à 111 pieds, mais la pompe tombe en panne et l’eau s’élève à nouveau.

Écoeuré, on prend alors les grands moyens: on fore cinq trous dans le sol, dans lesquels on insère des charges de dynamite, le long de la direction présumée du tunnel d’irrigation, qui amène l’eau de mer jusqu’au puits. On fait sauter. L’eau est pompée, avec succès, pour la première fois en 90 ans.

Le forage reprend, et dépasse les niveaux de toutes les explorations précédentes. À 50 mètres (163 pieds), la pointe de la foreuse rencontre un obstacle: 17,5 cm de ce qui semble être du ciment. Sous le ciment, il y a dix centimètres de bois, puis un mètre de métal, puis de nouveau du bois et du ciment. Touche-t-on enfin au but? Il semble y avoir là une voûte de deux mètres. Les coffres placés 20 mètres plus haut, qu’un forage avait localisé 50 ans plus tôt -et dont on a perdu la trace lorsque le plancher qui les soutenait s’est effondré- ne l’auraient-ils été que pour satisfaire la curiosité, alors que le vrai trésor se trouverait plus bas?

Avant d’aller plus loin, en mai 1898, par mesure de prudence, on répand de la teinture rouge dans le fond du puits afin de s’assurer que le tunnel d’irrigation a bel et bien été détruit. On ne voit rien sur la plage: victoire!… jusqu’à ce que, plus tard dans la journée, des ouvriers aperçoivent une immense tache rouge qui recouvre une autre partie de la plage. Il existe donc un deuxième tunnel d’irrigation!

On cherche son entrée, en vain. Les forages continuent, se multiplient. Après des semaines de travail, dans un amoncellement de boue, les hommes ne peuvent même plus localiser le puits original. Après avoir investi plus de 115 000$, les nouveaux actionnaires décident d’abandonner.

Leurs successeurs n’auront pas plus de succès. En fait, le travail est devenu aujourd’hui considérablement plus difficile: l’île a tant et si bien été creusée qu’elle s’est transformée en une éponge. Les chênes ont disparu. Plus personne ne sait où se trouve le puits original. Et on n’a toujours pas l’ombre d’un indice sur ses constructeurs.

Mais on continue à creuser. Les actuels rêveurs sont ceux de la compagnie Triton Alliance, qui creusait toujours, à l’été 1997. Mais c’est là tout ce qu’il était possible d’arracher à son président, M. Tobias. Pour le reste, comme d’habitude, le mutisme. On ne sait donc pas si Triton a trouvé quelque chose… ou si elle connaîtra le sort de ses prédécesseurs…

 Source : http://www.sciencepresse.qc.ca/chenes4.html

separation1

Vidéo en  3d 

L’histoire en 3 vidéos – En Anglais

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

D’autres références pour compléter vos recherches:

The Mystery of Oak Island
Récit en forme de jeu interactif.

The Mystery Pit of Oak Island
Récit succinct des fouilles.

Oak Island Treasure
Informations générales. Site pauvre, sauf pour sa page de liens

A Complete History of Treasure Recovery Efforts
Article du Treasure Quest Magazine.

Analyse critique de l’”le-aux-Chnes ( en anglais)

Mystères du monde , documentaire

mystere

paranormal-c3a0-la-une1 (1)

avatar-i-love-japan

Note adm:

30/12/2012:

10h45:

bougies009Ce reportage réunit plusieurs mystères dont vous avez un résumé de présentation ci-dessous . Passionnant, nous vous le conseillons.

gif loups

Vidéo dailymotion

Par grandeetoile

Un navire porté disparu est retrouvé au fond de l’océan. Des ovnis au Texas sont poursuivis par l’US Air Force. Les vaches peuvent-elles s’aligner sur les pôles magnétiques ?

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

cropped-184-5f51c_1152x0864.jpg

Les runes – Méthodes de tirage

 paranormal-c3a0-la-une1 (1)

avatarera

Posté le 29-12-2012 à 23:45

440pxodin55

Source Image : sissimages.unblog.fr 

Odin en est l’inventeur. Dieu nordique, obscur et mélancolique, il grava ces symboles dans la pierre. Sa femme, déesse de la fertilité, son fils, Thor, et sa fille, Frigga, sont associé aux signification des runes.

La croyance dans les runes dura bien après que le christianisme se soit répandu dans le nord de l’Europe, et survécu à son interdiction par l’église en  1639. L’alphabet runique fut en usage jusqu’au XIXième. Bien que certains éléments de cet alphabet aient subsisté dans les langues scandinaves, il n’est plus utilisé que comme instrument de divination.

« Rune » signifie à la fois « secret » et « murmure », ce qui rend compte du fait que leur signification s’est transmise oralement, il n’existe donc pas de littérature runique écrite.

Il existe plusieurs alphabet runiques, issus de cultures diverses. Le plus communément consulté est le vieux futhark, ou ancien alphabet, qui est dérivé des premières lettres des six premières runes : Feoh, Ur, Thorn, Ansur, Rad et Kenn.Il éxiste 24 runes divisées en 3 aetts. Il éxiste aussi une rune muette : Wyrd, mais il n’est pas toujours utile de l’utiliser :

Le jeune futhark, que l’on fait remonter à l’an 700 de notre ère, ne comprend que 16 runes.

Le futhark anglo-saxon, lui, varie de 28 à 33 runes.

L’orthographe des runes peut varier selon l’alphabet runiques. Ainsi Feoh devient Fehu, Lagu devient Laguz, ou même, Beorc devient Berkana (qui était le nom d’une tribu de guerriers cruels). Quel que soit le nom, les attributs restent les mêmes.

LE HUIT DE FREY :

FEHU

Le bétail, la nourriture

Dans de nombreuses cultures primitives, le bétail représentait la richesse et constituait une monnaie d’échange. Son entretien éxigeait beaucoup de travail, c’est pourquoi Fehu désigne une richesse gagnée et non un cadeau tombé du ciel. De nos jours, Fehu conseille attention et prudence et nous avise d’emprunter une voie droite en affaires. Ne pas bifurquer en cours de route. Lorsqu’elle est à l’envers, Fehu indique des difficultés financières, mais si elle apparaît en compagnie de runes plus positives, ces difficultés pourront n’être que passagères.

UR

L’aurochs, la promotion

L’aurochs était un bison sauvage, aujourd’hui disparu, et ressemblait un peu au buffle nord-américain. Dans les tribus germaniques, le fait de tuer un aurochs faisait partie du rite de passage à l’âge adulte. Ur représente donc l’épreuve personnelle, le fait de se découvrir de nouvelles qualités à l’occasion d’un changement, lequel est souvent positif, par exemple une promotion professionnelle qui vous donnera de plus grandes responsabilité. En affaires, Ur suggère la chance, garantie par un effort persistant. Lorsqu’elle est à l’envers, le message peut-être la prudence. Il faut laisser passer, cette fois-ci, ce qui ressemble à une occasion à saisir. Si elle est associés à une combinaison runique positive, la situation trouvera en général une issue bénéfique.

THORN

Une épine, la protection

Cette rune est associé à Thor, le grand protecteur dont on portait le marteau en amulette. Il faut se protéger non seulement de ses ennemis, mais aussi de l’indulgence envers soi-même et d’une ambition excessive. Thorn assure sa protection en nous avertissant d’un mauvais choix possible, particulièrement dans nos relation, qu’il s’agisse de relations d’argent ou d’amour. Thor et son équivalent romain, Jupiter, nous suggèrent de prendre l’avis d’un professionnel, avocat ou médecin. Thorn peut être aussi à l’envers, mais pas au sens habituel. Dans ce cas, sa pointe est dirigée vers la gauche, ce qui apaise les aspects négatifs mais suggère tout de même qu’une mauvaise direction est sur le point d’être empruntée. L’effet peut être positif si l’avertissement est entendu.

ANSUR

Une bouche, la communication

Gouvernée par Mercure, le messager des dieux, Ansur est la rune de la communication, particulièrement entre un professeur et son élève, ou entre un maître et son apprenti. Si votre esprit est confronté à un test pratique ou verbal, il s’ouvrira à de nouvelles idées. S’il s’agit d’un entretien de travail, Ansur suggère que l’issue en serra bonne. Même si mercure est aussi le dieu des voyages, Ansur n’évoque pas de déplacement pour le questionneur. Plus vraisemblablement, il faut s’attendre à une visite, peut-être destinée à apporter un conseil à suivre. Retournée, Ansur signifie que le conseil reçu n’est pas avisé et que le guide ou le conseiller n’ont pas à coeur l’intérêt du questionneur, peut-être en raison d’un conflit d’intérêt. Associé à d’autres runes négatives, elle peut même suggérer que le questionneur, comme Mercure, ne grandira jamais : elle signe le syndrome de Peter Pan.

RAD

Un charriot, le voyage

Cette rune représente non seulement le voyage au sens physique du terme, mais aussi le fait d’émettre et de recevoir des mesages. S’il s’agit d’un voyage, ce sera vraisemblablement un voyage d’agrément qui se déroulera sans nuage. Rad est la rune de l’action immédiate, qu’il s’agisse d’une opération professionnelle ou de vacances à l’improviste. S’il s’agit d’affaires, Rad, associées à d’autres runes positives, est presque une garantie de succès. Liée à Mercure tout comme l’est Ansur, elle suggère que le voyage promet un gain de connaissance. Lorsque Rad apparaît à l’envers, les aspects positifs sont tout simplement niés. Il faut s’attendre à ce que des projets de voyage ou d’affaires soient compromis ou frustrants. Les choses ne tourneront pas comme prévu. Mieux vaut rester chez soit.

KEN

Une torche, la convalescence

Ken est une rune positive, signalant la récupération des forces au terme de difficultés professionnelles ou de santé. Ken dispense aussi sa protection grâce à son association aux dieux du feu, Mars et le soleil. C’est ce qui lui confère le pouvoir de prédire une activité sexuelle intense. Si elle apparaît en compagnie de runes de la communication, Ken apporte l’étincelle de l’inspiration créatrice.

GEOFU

Un don, la générosité

Geofu est marquée par la générosité d’âme et par l’action, et signifie que des esprits apparentés sont destinés à se rencontrer en amour ou dans le travail. Mais elle intervient surtout dans les affaires de coeur, et peut signifier davantage qu’une simple liaison. Le mariage est dans l’air. Un bémol : si Geofu ne peut être inversée, il arrive néanmoins qu’elle apparaisse comme la confirmation d’un problème et annule les aspects positifs des autres runes tirées avec elle.

WYNN

La joie, l’illumination

Wynn présage une bonne fortune : santé, richesse, bonheur. La joie qu’elle apporte peut provenir de nombreuses sources, famille, amitié ou satisfaction professionnelle. La créativité vient avec l’ouverture de l’esprit à de nouvelles idées, souvent lorsque le travail est manuel : bijouterie, artisanat, jardinage… Associée aux runes de la communication, elle signifie que de bonnes nouvelles sont sur le point d’arriver. Lorsqu’elle est à l’envers, elle anonce de mauvaises nouvelles. Ses aspects positifs sont si puissants que ses aspects négatifs le sont forcément aussi : une vie familiale instable, des voyages difficiles, des ennuis au travail… Dans ce cas, il faut espérer qu’elle sera accompagnée de runes plus positives.

LE HUIT DE HAGALL :

HAGALL

La grêle, les perturbations

Hagall représente les forces inaltérables qui interviennent dans notre vie et qu’il faut accepter. Elle peut avoir une dimension négative, car elle annonce invariablement une perturbation. Comme elle ne peut être inversée, les runes qui l’accompagnent sont doublement significatives, apportant soit un élément de stabilité, soit une indication quant à l’aspect de la vie qui risque d’être affecté d’une rupture.

NIED

Le dénuement, la patience

Nied conseille de supporter avec patience l’adversité qu’elle est susceptible d’apporter. Des retards et des obstacles en affaires, ou d’imminents problèmes de santé, ne sont que des exemples parmi toutes les nouvelles que peut apporter Nied. Mais elle annonce aussi le courage qui permettra d’affronter l’adversité, et l’aptitude à considérer les difficultés qui s’annoncent. Inversée, les problèmes seront aggravés si l’avertissement implicite reste ignoré.

IS

La glace, la préservation

Les attributs principaux d’Is semblent à première vue entièrement négatifs : cela va du retard professionnel à un refroidissement relationnel. Heureusement, comme Is ne peut-être retournée, il peut s’agir d’un contretemps sans conséquence. Les runes qui l’accompagnent offrent d’importantes indications sur le domaine risquant d’être touché. Attention en particulier aux runes relationnelles, et restez sur vos gardes.

GER

Une moisson, la justice

Ger indique que l’on est sur le point de recueillir le fruit d’un labeur, mais comme elle ne peut être retournée, elle peut aussi signaler une tendance négative. Il peut s’agir de récolter la punition d’une mauvaise action. Ger peut aussi annoncer une mutation, car elle représente le cycle saisonnier. Un changement d’emploi ou de partenaire est peut-être dans l’air, avec un aspect positif. Gouvernée par Mercure, Ger indique parfois des affaires juridiques, en particulier sous leur aspect administratif. Comme pour la moisson, il faut de la patience : la roue du droit tourne lentement.

EOH

Le bois d’if, la résurrection

La flexibilité du bois d’if, utilisé depuis des siècles pour fabriquer des arcs, mais aussi son symbolisme associé aux cours d’églises, en font la rune de la résurrection. Quelle que soit la gravité de la situation, redressez-vous, relevezla tête et prenez un nouveau départ. A travers ses influences lunaires, Eoh apporte la force de surmonter ce qui semble un échec définitif. Au bout du compte, la situation peut se retourner à votre avantage. Eoh suggère aussi de garder toujours en vue son objectif, tout en restant réaliste dans ses buts et ses ambitions.

PEORTH

Un gobelet à dés, le dévoilement

Peorth prédit que quelque chose est sur le point d’être découvert, un secret ou un objet que l’on croyait perdu. Comme elle semble représenter un gobelet à dés, Peorth signale aussi un risque à prendre, en affaires ou au jeu. La chance pourrait être de votre côté et apporter des gains inéspérés. Ces deux aspects de Peorth peuvent se combiner, par exemple dans le cas d’un héritage venu d’un parent perdu de vue. C’est le moment d’agir. Quand Peorth est à l’envers, les révélations ont un caractère déplaisant. Il peut s’agir d’une trahison ou d’une déception. Elle suggère alors que ce n’est pas le moment de prendre des risques : la chance n’est pas avec vous.

EOLH

Un élan, la protection

Eolh est parfois associée au collier protecteur de la déesse Freyja. Quand elle apparaît dans un tirage runique, elle suggère que l’interrogateur est dans une période faste. Elle peut aussi signaler des problèmes à l’horizon. Le symbole Eolh a la forme d’un bois d’élan, mais aussi d’une main dressée en avertissement. La protection est à la fois physique et spirituelle. Inversée, Eolh suggère la vulnérabilité, et pas seulement physique. Attention à votre dos au travail. Si vous douté d’un ami, cela pourrait s’avérer fondé. Les choses ne vont peut-être pas pour le mieux dans le domaine familial.

SIGEL

Le soleil, la réussite

Dans les mythes, le soleil est toujours éclatant, mais il a une face obscure. Sigel peut signaler de grandes victoires, particulièrement en affaires. Mais peut-être suggère-t-elle du surmenage. L’énergie est là, mais si elle est dirigée dans une mauvaise direction, de la tension peut en résulter. Il est recommandé de varier vos activités. Force essentiellement positive, Sigel peut indiquer l’égocentrisme et le manque d’égard pour autrui. Comme elle ne peut être inversée, ses significations secondaires dépendent des runes qui l’accompagnent. Associées aux valeurs négatives de Nied, elle suggère des événements décisifs. Attention à votre santé.

LE HUIT DE TYR :

TYR

Le dieu Tyr, la motivation

L’apparition de Tyr dans un jeu signale une personnalité compétitive et non combative, ainsi qu’un haut degré de motivation lié à une forte volonté. Un tonus impressionnant vous permet de ne pas baisser les bras devant les difficultés. Tyr représente aussi la fécondité et la croissance, qu’il s’agisse d’enfants ou d’idées. Lorsqu’il est retourné, ces qualités sont renversées en leur contraire : impatience, manque de persévérance, manque d’énergie et une propension aux accidents.

BEORC

Le bouleau, un commencement

Dans les tributs d’Europe du nord, le bouleau était l’arbre de la régénérescence. Au sens littéral, il représente la maternité, au sens figuré, le fait de donner naissance et de nourrir une nouvelle idée. Il est placé entre autres sous le règne de la planète Jupiter, ce qui promet une issue heureuse. Egalement influencé par la lune, on peut le considérer comme un symbole de la mère et du foyer. Inversée, cette rune avertit de problèmes familiaux qui vont de l’infécondité à la maladie et à la mort. Prenez garde et recherchez le conseil de professionels, ce qui peut vous aidez à éviter les calamités.

EHWAZ

Le cheval, une avancée

Orientée positivement, c’est la rune du changement maîtrisé. Le cheval représente les voyages et la relation de confiance qui éxiste entre l’humain et l’animal. Les runes qui l’accompagnent indiqueront la nature du voyage; soit une longue transaction d’affaires, soit une relation affective durable. Retournée, ses attributs ne sont pas forcément inversés en leur contraire. Le sens dépendra des runes qui tomberont avec elle. Si elles sont favorables, le sens d’Ehwaz le restera aussi. Si elles sont défavorables, le sens d’Ehwaz sera inversé. Parfois appelé Eh ou Eoh, c’est le nom germanique qui est ici utilisé pour éviter la confusion.

MANN

Le genre humain, l’interdépendance

Dans les peuples anciens, les gens dépendaient les uns des autres pour survivre dans des conditions difficiles; cette rune indique qu’en cas de difficultés, l’aide est à portée de main. Cette aide deviendra conseil objectif ou action impartiale, peut-être grâce à un professionnel, médecin ou avocat. La rune indique l’association de personnes dans un esprit de collaboration, et pour la promotion d’une bonne cause. A l’envers, Mann signifie que vous êtes seul, pour l’instant du moins : restez prudent.

LAGU

L’eau, l’intuition

Les eaux imprévisibles des mers du nord constituaient un danger permanent pour les habitants des pays du nord. Dans un tirage, Lagu nous avertit des dangers qui peuvent survenir au cours du voyage de la vie. La fluidité de l’eau, sous l’influence de la lune, représente l’agilité de la pensée, l’intuition, les pouvoirs psychiques. Lagu indique une nature artistique : un don pour le dessin, la peinture, le théatre ou l’écriture. Retournée, c’est une rune néfaste, et seules les plus puissantes des runes fastes peuvent tempérer ses effets. L’eau se répand rapidement, il faut donc agir sans délai pour ne pas être débordé.

ING

L’achèvement, le renouveau

Cette rune, qui n’est pas réversible, indique l’état de légèreté qui suit l’accomplissement d’une entreprise. Votre esprit est libéré, pareil à une feuille blanche attendant l’inscription d’une nouvelle idée. Il peut s’agir d’un sentiment d’accomplissement résultant d’une association heureuse, en affaires ou en amour : la rencontre de deux âmes bien assorties. En général, c’est une rune de bon augure, mais il arrive que l’achèvement ait un aspect négatif, qu’il s’agisse de la fin de quelque chose, ce qui amène un sentiment de vide.

DAEG

Le jour, la transformation

Le jour revêtait une importance particulière pour les habitants du Grand Nord, chez qui la nuit hivernale pouvait sembler interminable. La brillance du soleil représente la force vitale, la croissance et le changement, par exemple dans la personnalité. La puissance du soleil suggère que la croissance et le changement seront positifs et couronnés de succès. Il s’agit d’une rune non réversible, généralement positive. Son seul aspect négatif réside dans sa position centrale dans l’univers : elle peut impliquer une tendance de l’égocentrisme.

OTHEL

Les biens matériels, l’héritage

De même que Feoh, la première rune, indique une richesse gagnée, Othel représente la richesse accumulée au long des générations. Il peut s’agir d’une accumulation de savoir, d’attitudes acquises ou de traits personnels. Au sens temporel, Othel peut se référer au foyer, à des économies en vue de l’avenir, à un héritage inattendu, ce qui comporte un aspect négatif puisque cela implique une mort. A l’envers, Othel signifie le renoncement à quelque chose, à une part de l’héritage, culturel ou financier. On peut être possédé par ses richesses, et il faut apprendre la vrai valeur des choses.

REALISEZ VOS PROPRES RUNES

Traditionnellement, les signes runiques sont gravés sur des pierres, mais vous pouvez renforcer vos dispositions à lire et à comprendre les symboles en réalisant un jeu personnalisé. Vous pouvez aussi fabriquer plusieurs jeux, chacun réservé à un type de tirage; mais si vous voulez affiner votre lecture, il est préférable d’instaurer une relation privilégié avec l’un d’eux. Si vous avez une forte affinité avec une variété de gemmes, il n’est pas forcément très cher d’en faire graver un jeu. Par ailleurs, il n’y a aucun inconvénient à simplement utiliser de la peinture. Pour ceux qui aiment la mer, l’alphabet runique peut être peint sur des coquillages, mais ceux-ci sont fragiles et devront être manipulés avec délicatesse. On peut aussi utiliser des cailloux polis par la mer, ramassés à un endroit de la plage que l’on aime particulièrement. Des runes en bois peuvent évoquer une clairière ou un jardin peuplé de souvenirs. Evitez cependant de les tailler dans la tranche d’une branche, car elles seront dans ce cas sphériques, ce qui peut brouiller la lecture pour déterminer si elles sont à l’endroit ou à l’envers, à moins de les travailler pour qu’elles soient ovales. Le plus simple reste de trouver des formes déjà ovales ou allongées.

COMMENT TIRER LES RUNES

Les seuls accessoires nécessaires sont un sac pour ranger les runes, et une pièce de tissu de couleur neutre comme tapis de lecture. Mais cela ne suffit pas pour attirer toute la puissance des runes. Elles contiennent la connaissance accumulée des anciens, et doivent être traitées comme telles. Il ne s’agit pas d’un simple jeu de société. Il éxiste de très bon jeux de runes dans des matériaux naturels. Evitez les runes en plastique ou en matériaux de synthèse, car ils n’ont pas de résonance dans le temps. Avant de se lancer, il convient de créer une ambiance propice à la reception des messages. Il n’est pas nécessaire de respecter un rituel compliqué, mais il suffit d’un éclairage sensible, d’une ou deux bougies, et de faire brûler un peu d’encens ou d’huile essentielle. Une senteur boisée, par exemple créera une affinité avec la nature. On peut tirer les runes pour soi-même ou pour quelqu’un d’autre, à sa demande. Comme pour le tarot et l’astrologie chinoise, l’accent sera plus mis sur l’orientation que sur la prédiction. Vous pouvez sélectionner le nombre de runes requises en les choisissant au hasard dans le sac, et en les disposant selon la figure choisie pour la lecture. Mais il est parfois plus efficace de placer toutes les runes sur le tapis de lecture, les faces cachées. Mélangez les lentement, puis choisissez celles qui vous attirent particulièrement. Le contact physique peut donner naissance au contact mental. Mais attention, si vous utilisez cette méthode, il est possible que vous finissiez par reconnaître à leur forme les runes posées à l’envers.

3 FACONS DE TIRER LES RUNES

LES 3 NORNES

lasnornas

source image : http://sissimages.unblog.fr 

C’est la disposition la plus simple. Elle porte le nom de Wyrd, la rune neutre, qui représente les Nornes, sortes de Parques qui tissent indéfiniment les fils du passé, du présent et de l’avenir. Cette rune est aussi connue sous le nom de « bouclier des Walkyries », ces porteuses de mauvais présages. Placez 3 runes face cachée sur le tapis de lecture et mélangez-les consciencieusement. Puis retournez-les une à une après les avoirs alignées, et notez bien lesquelles sont à l’endroit et lesquelles sont à l’envers. Avec 3 runes positives, la réponse à la question posée est un « oui » sans équivoque, et si elles sont retournées, un « non » tout aussi clair. Lorsque Wyrd apparaît, c’est le plus souvent parce que la question posée est ambiguë.

Exemple : 

TIRAGE EN CROIX

Ce tirage vous familiarisera avec des combinaisons simples. Il peut être utilisé pour la lecture aveugle, c’est à dire destinée à quelqu’un qui n’a pas posé de question particulière. A vous de préciser le problème à partir des runes choisies par l’interrogateur. Selon la position et le sens des runes, leurs significations se traduiront dans le temps.

Exemple :

LA CROIX CELTIQUE

Ce tirage est importé du tarot. Il est utile pour la plupart des questions. Sa seule limite est qu’il vaut mieux y recourir pour guider autrui que pour soi-même.

Exemple :

attention_gif-25e7e0


alpha_009l convient d’être vigilent avec les tirages, l’erreur , les interprétations erronées sont possible.

Les cartes, les runes…., ne sont pas des jouets!  La pratique doit être sérieuse et modérée, une protection est conseillée, des ouvrages , des spécialistes peuvent vous aider, le tout est d’être éduqué à bonne école.On ne peut pas faire n’importe quoi, n’importe comment!

cropped-184-5f51c_1152x0864.jpg